Cybrides Chrosomus

Deux espèces de petits Cyprinidea, Chrosomus eos et Chromosmus neogaeus peuplent les lacs de la région Laurentienne. Plusieurs événements d’hybridation entre ces deux espèces sont survenues, donnant naissance à de nombreux biotypes qui cohabitent dans les lacs de la région.

L’un de ces biotypes est un hybride cytoplasmique stable, ou cybride, provenant du croisement de femelles triploïdes C. eos-neogaeus x eos et de mâles C. eos. Les individus résultants portent un génome nucléaire diploïde C. eos, mais possèdent des mitochondries C. neogaeus [1].

Ces poissons vivent à proximité géographique avec des populations C. eos pures, ce qui permet de comparer directement leurs performances phenotypiques et biochimiques, dans des environnements similaires. Les études en cours visent à déterminer l’effet de la mitochondries sur l’expression du génome nucléaire, et les performances mitochondriales des cybrides comparés aux hybrides et aux espèces parentales.

Ces travaux sont effectués en collaboration avec Bernard Angers.


[1]Binet, M.-C. and Angers, B. (2005) Genetic identification of members of the Phoxinus eos-neogaeus hybrid complex. J. Fish Biol. 67(4) 1169-1177